Back to the beach – (meet the crabmen) – review

J’ai à peu près fait le tour des aventures des dungeon magazine (pdf gratuits en ligne) et, pour moi, l’aventure Back to the beach (par Willie Walsh, dungeon magazine 50, 1994) sort nettement du lot.

Synopsis: Un lieu de pèlerinage peu fréquenté devient tout d’un coup le centre d’attention lorsque des ruines sont découvertes sur place. Les agents du Roi envoyés pour démystifier l’endroit sont cependant confrontés à des créatures inconnues d’eux et fuient les lieux en proie à la panique. Un décret royal annonce une récompense aux braves aventuriers qui extermineront ces créatures.

Le gros de l’histoire tourne autour d’un malentendu (j’aime toujours cette prémisse), alors que des « monstres » sont perçus comme une menace devant être éliminée (classiquement), tandis que le scénario est parsemé d’indices pour le percer à jour (pour des joueurs le moindrement attentifs), ainsi que des fausses pistes pouvant égarer les têtes brûlées.

L’adversaire désigné, les Hommes-Crabes, n’en est pas vraiment un. Ceux-ci n’attaqueront que pour se défendre et ils ont des motivations autre que kill! kill! kill! D’ailleurs, chose assez rare dans D&D, l’auteur leur a élaboré une culture assez développée (pour un courte aventure) empreinte d’actes ritualisés et de petits traits quirky. Les Hommes-Crabes potentiellement rencontrés (non-hachés menu par les PJs) ont des noms, des personnalités distinctes, des rôles dans leur tribu, etc. Le tout est très divertissant à lire.

En quelques points:

  • courte aventure principalement d’investigation et de communication
  • peu de locations mais facilement intégrable dans une campagne déjà existante
  • peu d’avantages pécuniers pour les PJs
  • des alliées potentiels de gagnés plus la satisfaction de ne pas avoir massacrées des créatures évoluées!